Lentement mais sûrement…

…le projet avance.

Depuis mon dernier post j’ai rencontré la Banque Populaire et effectué mon stage 21h.

La Banque Populaire s’est montrée réceptive et à l’écoute de mon projet. A l’heure actuelle mon impression sur cette banque est bonne.

J’ai également effectué mon stage 21h obligatoire, stage au cours duquel de nombreux acteurs du secteur agricole sont intervenus.

Mon plan d’entreprise est en cours d’élaboration par la chambre d’agriculture, j’ai peut-être trouvé un local pour établir ma miellerie et mon atelier. Bref, ça avance!

Je prévois toujours de déposer mon dossier d’installation pour début octobre afin qu’il puisse passer à la dernière commission régionale de l’année qui aura lieu mi-décembre.

Concernant le montage de mon dossier, j’avais promis de vous parler des embûches que je ne manquerai pas de rencontrer sur mon chemin : voici la 1ère grosse. Je risque de m’asseoir sur la modulation des aides jeunes agriculteurs liées à une installation hors cadre familial. La cause : une paperasserie quasiment impossible à obtenir. Je dois en effet fournir une copie intégrale des actes de naissance me concernant, concernant ma mère et concernant mon père : jusque là pas de souci. Or, il m’est également demandé de fournir (accrochez-vous bien) des copie intégrale des actes de naissance du propriétaire du local que je prévois de louer, de ses 2 parents, de sa femme, et des 2 parents de sa femme! Rien que çà! Et ce même si jamais aucun agriculteur n’a occupé le local que je vise. J’ai peur que celà soit compliqué à obtenir… Imaginez vous : vous recherchez un appartement à louer et vous demandez au propriétaire tout son pedigree complet et plutôt indiscret… ce serait un peu incompréhensible de son point de vue, et son incompréhension serait parfaitement compréhensible! Bref.

Par ailleurs, le but étant de prouver que l’exploitant agricole précédent (alors qu’il n’y en a jamais eu) n’a aucun lien de parenté avec moi la chose est simple à prouver en ne fournissant que les copies intégrales des actes de naissance de ma famille (qui pour rappel comportent les mentions de mariage et la filiation).

Par ailleurs, les installations étant contrôlées par les services de l’Etat et les actes de naissance s’obtenant auprès d’administrations (mairies), il serait très facile pour l’Etat d’interroger lui-même son registre d’état civil en cas de doute ou de besoin afin de ne pas se retrouver dans ma posture (et celle de nombreux nouveaux jeunes exploitants) vis-à-vis d’un propriétaire : « Bonjour, je voudrais louer votre local, mon activité n’a pas encore débuté donc je n’ai pas beaucoup de garanties à vous fournir, je suis un illustre inconnu pour vous mais j’aimerais avoir l’arbre généalogique de votre famille toute entière! ». « Bâtons dans les roues bonjour! »

Bonne soirée à tous! Je vous tiendrai au courant de l’avancement et de la manière dont j’arriverai (ou pas) à me dépêtrer de cette situation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *